Le Zanskar

Situation :

Le Zanskar est une petite vallée de l'Himalaya indien, peuplée d'environ 15 000 habitants répartis en 25 villages dont Padum, le plus important, compte un millier de résidents permanents (voir les cartes ci contre).
A part une petite communauté musulmane à Padum, les Zanskarpas sont bouddhistes lamaïstes (Bouddhisme tibétain).
Le Zanskar fait partie de l'état de Jammu et Cachemire, l'état le plus septentrional de l'Union Indienne. Le Cachemire est très convoité par les deux grands voisins de l'Inde, la Chine et le Pakistan. Dans un passé récent, plusieurs conflits ont amené les armées de ces différents pays à se combattre dans la région. De ce fait, l'armée indienne est toujours très présente dans le Nord de l'état.
Culturellement, le Zanskar est l'une des parties du Laddakh, le " Petit Tibet ", dont la ville principale est Leh, dans la vallée de l'Indus. Mais, administrativement, il dépend du district de Khargil, à l'Ouest, et à majorité musulmane… situation paradoxale qui s'explique par le fait que la seule piste "jeepable" qui permet de gagner Padum en été part de Khargil pour franchir ensuite le Pensi La, à 4 400 mètres d'altitude.
Pour gagner " directement " le Zanskar depuis Leh, en été, il faut marcher environ une semaine sur des sentiers muletiers et passer plusieurs cols à 5000 mètres.
En janvier et février, cependant, le froid permet pendant quelques semaines d'utiliser le " Tchadar "(voir ci après).

Le Tchadar:

En hiver, la neige bloque la piste et les sentiers. Le Zanskar est donc alors coupé du monde.
En janvier et février, cependant, le froid permet pendant quelques semaines d'utiliser le " Tchadar ", la rivière Zanskar gelée, qui devient ainsi un axe de communication pour entrer ou sortir de la vallée.
Une piste, en cours de réalisation, permettra d'ici quelques années de relier la vallée de l'Indus au Zanskar tout au long de l'année. Cela désenclavera la vallée et permettra aux Zanskarpas d'accéder plus facilement à Leh.

Le climat :

Situé au Nord de la chaîne du Grand Himalaya, le Zanskar connaît en été un climat généralement chaud et sec : il peut faire plus de 30° à 35° dans la journée dans les vallées, les nuits étant fraîches, surtout en altitude, et les précipitations annuelles sont de l'ordre de 200 à 250 mm.
Cependant, ces dernières années, il est arrivé à plusieurs reprises que les masses d'air humides de la mousson débordent la barrière himalayenne en été, provoquant alors des pluies violentes et dévastatrices sur le Zanskar.
En hiver, les quantités de neige peuvent être parfois importantes (de 1 à 2 mètres à Padum) et tendent à rester longtemps en place car les températures sont généralement très basses (jusqu'à - 30° ou - 35°).
Mais, ici aussi le changement climatique se fait sentir, et l'hiver 2008 a été relativement " doux " (le Tchadar n'a d'ailleurs été praticable que peu de jours), les chutes de neige quant à elles sont arrivées tard, courant janvier, alors qu'habituellement il neige surtout en novembre et décembre.
Les neiges tombées pendant l'hiver sont vitales pour les Zanskarpas car ce sont elles qui, lors de la fonte estivale, alimentent les canaux d'irrigation qui permettent les cultures dans les vallées.

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Passeport pour le Zanskar (D'après l'association AAZ)

Etat : Jammu et Cachemire, Sous-district au sein du district de Khargil
Capitale : Padum
Population du Zanskar: environ 15 000 habitants.
Population de Padum : environ 1000 habitants.
Langue : le Zanskari (proche du Tibétain), l'Urdu (langue officielle de l'état) et l'Anglais.
Ecriture : le Bodyik (très proche du Tibétain).
Religion : Bouddhisme tibétain (à part une petite minorité musulmane à Padum).
Altitude : entre 3500 et 7000 mètres.
Points culminants : le Nun à 7135 mètres et le Kun à 7087 mètres.
Agriculture : orge, blé, sarrasin, pois, moutarde, luzerne.
Elevage : bovins (yak et dimo, dzo et dzomo), chèvres pashmina, moutons, chevaux, ânes et mules.

Pour se rendre au Zanskar

Depuis la France, il faut d'abord gagner Delhi par un vol international. Ensuite, il faut soit :

  • prendre un vol intérieur de Delhi à Leh ;
  • prendre un bus qui vous mènera également jusqu'à Leh en deux jours d'une route assez éprouvante.

Arrivé à Leh, vous aurez encore une fois le choix entre :

  • gagner Padum par la route en deux jours, avec une halte à Karghil. Le premier jour se déroule sur une route entièrement asphaltée depuis peu de temps. Il faudra compter 8 heures pour parcourir les 250 kilomètres. La seconde journée sera plus dure car il s'agit d'une piste parfois en très mauvais état et qui passe le col du Pensi La à 4 400 mètres d'altitude. Cela prendra 11 heures pour arriver à Padum (circuit vert sur le plan)
  • gagner le Zanskar à pied, en empruntant l'un des nombreux itinéraires de trekking de la région. Le plus fréquenté, mais aussi l'un des plus beaux, part de Lamayuru, au Nord pour gagner Padum en une dizaine de jours, après avoir franchi plus d'une dizaine de cols dont certains sont à plus de 5000 mètres. Il s'agit de la partie Nord de la Grande Traversée du Zanskar, qui va de Lamayuru à Darcha.